//
ltr">

Les autres modes de pêche de la carpe que j'ai souhaité mett

Racontez-nous vos sessions, vos souvenirs de pêche et placez y votre journal annuel

Les autres modes de pêche de la carpe que j'ai souhaité mett

Message par freretoc54 » 29 Août 2020, 22:54

Canne et feeder, une pêche plus active de la carpe

DSCN2841.JPG


N’ayant pas publié d’article depuis plusieurs mois, l’envie m’est soudain revenue suite à ma visite les 15 et 16 août 2020 au Browning days open annuel au carpodrôme de Socourt (Vosges). Lors de cet évènement ou j’ai pu rencontrer des pêcheurs de renom parmi lesquels Bob Nudd avec ses onze titres de champion du monde, Jen Koschnick champion du monde feeder mais aussi d’autres excellents pêcheurs avec entre autre le vainqueur de cette année et de l’année dernière Benjamin Schoonbroodt, Fréderic Skornog, Müller Tobias, Laurent Emonet, Enzo Masclet le cadet de la compétition qui du haut de ses 17 ans se classera 17ème et tant d’autres que je m’excuse de ne pouvoir tous citer ici..

photo socourt 1 côté canal.jpg

plan étangs.JPG


Comme certains d’entre eux et nombre d’entre nous, j’ai pratiqué pendant plus de 35 ans, la pêche de la carpe en batterie puis depuis environ 3 ans, non pas que je me sois lassé de ces compagnes de jeu, mais j’ai recherché une pêche moins attentiste et plus active.
Je suis donc dans un premier temps revenu à la pêche de tout débutant (où qui devrait l’être), la pêche au coup. Bien entendu le poisson recherché étant plus puissant et les cannes ayant bien évoluées, je me suis d’abord mis en quête du matériel adéquat, il existe aujourd’hui une gamme spécimen dans toutes les marques du marché à des prix tout à fait correct entre 200 et 400 euros pour débuter. Il s’agit de cannes allant de 7 à 13 mètres et plus, muni d’un kit de 2 à 4 éléments pourvu d’un élastique. Pour ma part, j’ai opté pour une canne Colmic en 10,5 mètres et d’une canne de bordure Rive de 7 mètres. Je me suis ensuite mis à la recherche de sites me permettant de me refaire la main et j’ai la très grande chance d’avoir à proximité, un site (Socourt) comprenant 2 carpodrômes avec chacun une configuration bien différente.

Il ne m’aura pas fallu beaucoup de temps pour retrouver des automatismes qu’en fait je n’avais pas vraiment perdu (comme le vélo, cela ne s’oublie pas), ne me restait qu’a peaufiner en recherchant les esches les plus efficaces, des basiques comme le maïs doux, le baby corn, les pellets divers et variés mais aussi pour convaincre mon sponsor et ami Jean-Marie Vantighem (J.M.V. BAITS) de développer une gamme de produits spécial carpodrôme telle que des amorces coup et feeder, de la pâte d’eschage et des micro appâts en partant des bases de nos produits utilisés pour la pêche en batterie, ces produits sont actuellement en test avant de pouvoir les commercialiser.
Parallèlement à cette pêche, et aussi pour avoir une alternative lors des jours où le poisson vient plus difficilement battre la bordure, je me suis formé à la pêche au feeder canne spécifique où le scion très souple sert d’indicateur de touche mais aussi au pellet waggler (pêche à l’anglaise) mais aussi à la bolognaise selon les plans d’eau. Ces pêches feront l’objet d’un prochain article avec chacune leurs particularités.
La pêche à la grande canne et au feeder permettent de faire face à quasiment toutes les situations en plan d’eau mais sont aussi tout à fait adaptées à la rivière mais plutôt sur des postes préalablement entretenus.
Non seulement, cette manifestation m’a fait retrouver l’envie de partager ma passion par cet article et ceux qui suivront mais m’a aussi conforté dans la poursuite de ces pêches, dans l’augmentation de mes sorties afin de travailler la régularité et la vitesse afin d’essayer l’année prochaine à près de 54 ans de renouer avec la compétition en essayant de me confronter à ces compétiteurs, non pas avec l’espoir de les battre (encore que..) mais surtout de continuer à partager ces moments d’échange.
Bien entendu, loin de moi l’idée de dénigrer la pêche en batterie qui m’a apporté tant de satisfactions, de moments de partage aussi, et qui demande aussi une connaissance et une lecture de l’eau accrue mais je ne saurai que conseiller à ceux qui auront pris la peine de me lire, d’essayer à l’occasion l’une ou l’autre de ces techniques, ils trouveront toujours quelqu’un prêt à les initier comme je le fait aujourd’hui régulièrement avec chaque pêcheur qui me le demande. Je prends souvent tout autant de plaisir à faire ressentir ces sensations et à passer le peu de connaissances que je possède que lorsque je pêche moi-même en solo, ce que j’ai de plus en plus de difficultés à faire.
Vous n’êtes pas autorisé(e) à consulter les fichiers insérés à ce message.
freretoc54
 
Message(s) : 4
Inscription : 31 Janvier 2015, 17:03

Retour vers Vos récits et le journal des internautes...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron