//
ltr">

appat efficace

présentez-vous et une photo est fortement conseillée.

appat efficace

Message par Gamer Fishing » 08 Novembre 2018, 20:26

bonjour a tous,

je me presente gamer fishing,je suis nouveau et j ai débuter la pêche a la carpe en mars 2018,novice j ai appris au bord de l eau j ai beaucoup observé écouté et j ai pris une centaine de carpes pas fabuleux ...me refusant a un amorçage massif je peche au sac solubles et souvent a villeneuve de la raho catalan oblige.

pour avoir lu Gigi je me rapproche souvent de ses synthèses et j adore ses explications on entend tout et n importe quoi au bord des lacs alors si quelqu'un peux me faire progresser sur ce lac catalan c est avec plaisirs que j ecouterais tous vos conseils

mon reccord aujourd'hui miroir de 14 kg et commune de 13 kg.

a bientôt merci d avance et bonne pêche
Gamer Fishing
 
Message(s) : 2
Inscription : 07 Novembre 2018, 17:27

Re: appat efficace

Message par gigi » 15 Décembre 2018, 13:07

Salut,

Merci pour les commentaires, ils me vont droit au cœur...

Villeneuve de la Raho, fun, soleil et carpes à gogo... Ces trois mots résument bien l'ambiance de ce lac où une session est le plus souvent synonyme de bonne ambiance, de soleil et de beaucoup de départs...

Présentation générale :
Située à 6 km environs au sud de Perpignan, la retenue hydraulique de Villeneuve-de-la-Raho (18 millions de m3) a été réalisée en 1977 à partir d'une cuvette existante de très faible bassin versant, occupée à l'origine par un étang d'environs 150 hectares.
Il s'agit aujourd'hui d'un lac du domaine public géré par l'APPMA de Villeneuve de la Raho. La mise en eau date de 1977 dans le cadre d'un projet complémentaire à celui du barrage de Vinça.
Cette cuvette a été obstruée côté Est par une digue en terre. Elle est alimentée par un canal qui permet de dériver une partie des eaux excédentaires du canal de Perpignan (de novembre à mars). Quant aux apports naturels en eau, ils sont négligeables étant donné la faible pluviométrie et l'évaporation importante due aux températures hivernales élevées, aux étés chauds et secs et au vent sec et violent. Aujourd'hui le lac de Villeneuve de la Raho possède une superficie d'environ 225 hectares divisée en trois parties : le lac touristique, la réserve écologique et le grand lac.
Les fonds sont de nature sablonneuse, très propres (pas de vase et peu d'obstacles.) La profondeur moyenne du lac se situe aux alentours de 6 mètres mais elle peut atteindre quinze mètres à certains endroits.

Réglementation :
1- Réserves de pêche :
La pêche est interdite du 1er janvier au 31 décembre :
- Dans le lac de Villeneuve de la Raho, depuis la digue qui sépare le grand plan d'eau du "lac écologique"
- Dans l'anse nautique, et depuis la digue du barrage entre la porte de Bages et la porte du Stade,
- Dans le lac écologique de Villeneuve de la Raho.
Du 31 mai au 01 octobre 2004, la pêche est autorisée la journée dans le petit plan d'eau, uniquement dans la partie délimitée par des bouées, seulement depuis la digue séparant les deux plans d'eau.

2- Nombre de lignes autorisées :
Trois lignes autorisées par pêcheur dans le grand plan d'eau et deux dans le petit.

3- La pêche de la carpe :
L'amorçage s'effectue uniquement depuis la berge. L'usage d'une embarcation est strictement interdit.

4- La pêche de la carpe la nuit :
La pêche de la carpe la nuit est autorisée du 1er janvier au 31 décembre sur les parcours labellisés (2 au total) dans les conditions suivantes :
- Dans la partie comprise entre la digue du plan d'eau touristique et la pointe dite des « planches à voiles » (500 mètres).
- Ainsi que sur 500 mètres (à hauteur de la Porte de Bages) à partir du panneau d'interdiction de pêcher sur la digue du barrage.
- Seuls sont autorisés les appâts d'origine végétale et la pratique du No Kill est obligatoire.
- Le camping sauvage est strictement interdit. Seul le parcours côté camping peut accueillir les bivouacs, uniquement sur la plage. Ces bivouacs concernent les pêcheurs en action de pêche. Sont autorisés les abris type parapluies-tentes sans tapis de sol pour une personne.

Le cheptel :
La population de carpes du lac est énorme. Les miroirs sont majoritaires avec une moyenne d'environ 10 kg. On en trouve avec différents types de morphologie (longues, rondes, bossues, etc...). Les communes sont un peu moins nombreuses avec une moyenne d'environ 8 kg mais sont vraiment de toute beauté. De plus, elles offrent de beaux combats à chaque fois ! Il n'est pas rare pendant une session de prendre quelques carpes de plus de 15 kg mais les carpes dépassant 20 kg sont assez rares. La rumeur fait état d'une carpe record de 24 kg capturée par des pêcheurs britanniques.
Attention car les carpes de Villeneuve de la Raho ont la bouche assez fragile et il convient d'éviter les ferrages trop puissants et les combats trop virils.

Approche et techniques :
Villeneuve de la Raho n'est pas un lac très "technique" comme peut l'être St Cassien !
Une approche classique avec de bons appâts et de bons montages permet globalement d'amener un maximum de carpes jusqu'au tapis de réception.
Voici quelques approches qui permettent de bien réussir sur ce plan d'eau :

1- Un amorçage précis, réalisé à l'aide d'un bait-rocket avec comme particules un mélange de graines composé de maïs, de pois d'érable, de blé et de chènevis complété par des pellets et quelques morceaux de bouillettes et/ou de Frolic écrasé entre les doigts s'avérera particulièrement efficace.
Dans ce cas, un montage tricheur composé d'une bouillette couplé à un grain de maïs ou bien un montage bonhomme de neige sont tout indiqués !

2- Les amorçages à l'aide de noix tigrée réalisés en bordure permettent aussi de faire pas mal de carpes (principalement des communes).
Dans ce cas, il est conseillé d'escher avec des noix tigrées équilibrées!

Côté indésirables ce lac regorge de belles brèmes et de très gros gardons qui n'hésitent pas à s'attaquer aux appâts des pêcheurs provoquant de nombreuses tirées pouvant devenir carrément pénibles. Il est impératif de prévoir pas mal d'amorce au cas où les carpes seraient dans une frénésie alimentaire importante mais également des piles de rechange pour les détecteurs.

Côté climat et conditions de pêche :
- La température de l'eau peut facilement atteindre les 24/25°C en plein été, ce qui est bien agréable pour piquer une tête et se rafraîchir un peu.
- Prévoir de la crème solaire car le soleil peut taper très fort la journée.
- Attention car les nuits sont en revanche très fraîches et une petite laine n'est jamais de trop.
- La tramontane ou le marin peuvent parfois souffler vraiment très fort et il est fortement conseillé de renforcer l'ancrage des parapluies-tentes sous peine de voir l'ensemble s'envoler sous la violence des éléments...

Compléments d'infos :

Contrairement à ce qui se dit ça et la, la pêche à La Raho ne se situe pas uniquement à longue distance et il est tout à fait possible de faire du poisson à 20, 30, 50 m, voire encore plus près de la berge (notamment côté rives empierrées) Mais cette approche (inhabituelle sur ce plan d'eau) demande toutefois d'effectuer un sondage minutieux et précis des fonds et/ou un amorçage spécifique adapté à cette approche.
La moindre différence de profondeur (haut fond, cassure, marche) ou changement de structure (plaques de cailloux, poches sablonneuses, herbier, etc.) devront être exploités avec à la clé de grandes chance de faire de nombreuses prises, parfois de très belle taille, là où personne n'a jamais osé ou même imaginé pouvoir pêcher...
On utilisera alors filets ou sacs solubles en les garnissant de particules attractives (chènevis, broyat de noix tigrées + Frolic + billes fragmentées) le tout nappé de CSL ou de Nutramino et saupoudré d'épices ou de Robin Red, l'ensemble permettant de réaliser un pole attractif à proximité immédiate de nos appâts (noix tigrées, bouillettes ou bien pellets, les 3 marchent bien)
La présentation se fera soit au cheveu posé sur le fond, soit légèrement décollé en ajoutant un petit morceau de liège avant l'appât choisi soit en "bonhomme de neige" comme je le préfère dans ce type de configuration...
Je me rappelle une session là bas ou en sondant j'avais trouvé à une trentaine de mètres de la berge une étroite langue de cailloux et de graviers au beau milieu d'une zone très sablonneuse. J'y avais tout de suite déposé deux de mes montages accompagnés de sacs solubles garnis de particules et d'amorce. Un local vient vers moi et me dit "vous devriez relancer vos cannes et pêcher beaucoup plus loin car dans ce lac à moins de 100 m rien ne mord" Je n'ai pas eu à répondre car un départ fulgurant a lieu sur une de mes cannes... je ferre, lutte quelques minutes avec le poisson, le met à l'épuisette et l'amène sur le tapis "vous en avez de la chance" me dit-il... Une fois la remise à l'eau effectuée et alors que je suis en train de réaliser un nouveau montage, tout en exprimant mon point de vue sur la question, lui expliquant qu'une carpe ne se contente pas d'évoluer à plus de 100 m de la berge, qu'elle doit coûte que coûte s'alimenter et pour cela se déplacer et se rapprocher des zones d'alimentation situées très souvent au plus près des berges, etc. qu'un nouveau départ a lieu sur l'autre canne déposée sur la même zone. Mon interlocuteur n'en revient pas et en perd carrément son latin puis s'éloigne en reprenant sa promenade... Le reste de la journée sera bien plus calme pour moi avec seulement 4 ou 5 poissons en plus, ce qui n'est pas véritablement un exploit sur ce plan d'eau surpeuplé...
Quelques jours plus tard, en revenant sur les lieux, j'y ai comme par hasard retrouvé le bonhomme en train d pêcher, les lignes tendues à courte distance...
Pour répondre plus directement au sujet, pour amorcer à plus de 100 m de la berge avec précision, le Spomb ou un bait rocket représentent sans doute une bonne solution mais attention, car atteindre 100 m à chaque lancer avec un engin de se poids demande du bon matériel (ce qui peut s'obtenir moyennant finances) mais aussi pas mal de technique, ce qui nécessite de l'entraînement avant d'être suffisamment précis pour concentrer son amorçage sur une zone réduite. J'en vois pas mal au bord des étangs qui lancent des Spombs ou des bait rockets chargés de particules mais qui tombent à 15/20 m les uns des autres ce qui de la berge peut paraître groupé, mais qui une fois sur le fond ne permet pas un amorçage suffisamment dense pour retenir les carpes de passage. Personnellement lorsque je dois amorcer très loin avec des particules je les agglomère dans une amorce très collante à base de PV1. En formant des boules bien serrées (de la taille d'une orange) il est assez facile en s'aidant d'un godet amorceur Amiaud de les propulser à plus de 100 m. J'utilise pour cette opération une canne en 4 lb équipée d'un moulinet à forte récupération garni de tresse en 30 centièmes.... L'utilisation d'une protection (de type doigtier en cuir) est fortement recommandée sous peine de s'entailler parfois très profondément le doigt.
La méthode a depuis longtemps fait ses preuves et je ne connais pas de solution plus simple et plus précise...

En espérant t'avoir aidé, gigi
gigi
 
Message(s) : 40
Inscription : 14 Décembre 2016, 13:16

Re: appat efficace

Message par Gamer Fishing » 16 Février 2019, 12:29

Ok merci Gigi à bientot
Gamer Fishing
 
Message(s) : 2
Inscription : 07 Novembre 2018, 17:27


Retour vers Présentation des membres

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invité(s)

cron